TDAH et HP de l'adulte - Autres activités des médecins spécialistes

TDAH et HP de l'adulte

Vous êtes ici : www.psychiatre-colombani.fr / TDAH et HP de l'adulte

LE TROUBLE DEFICITAIRE DE L'ATTENTION AVEC OU SANS HYPERACTIVITE (TDAH)

  • Avec sa classique triade : 1/Trouble de l’attention et de la concentration, 2/Impulsivité cognitive ou motrice, 3/Hyperactivité qui a tendance à diminuer à l’âge adulte
  • Le diagnostic est capital car :
    • Nombreux effets secondaires qui émaillent toute la vie de l’enfant et de l’adulte
    • Nombreux diagnostics différentiels à établir
    • Nombreux troubles associés
    • Difficulté parfois à la prise en charge car déni du diagnostic, oubli des rendez-vous, manque de coopération (surtout au début)
  • Peu de spécialistes prennent en charge cette pathologie (chez l’adulte) à l’inverse du Canada par exemple
  • Notion elle-même discutée de la réalité de l’existence de la pathologie et du traitement, en partie due a l'exagération pratiqué aux usa

C’est pour pallier ces manques et difficultés que l’on a mis en place un petit groupe pluridisciplinaire qui regroupe les différents spécialistes concernés.


TDAH (Troubles Déficitaires de l’Attention avec ou sans Hyperactivité)
HP (Haut Potentiel Qi supérieur à 125)


Ces syndromes présentent :

  • De nombreux points communs
  • De nombreux effets secondaires communs
  • Ils sont « trop tout »
  • On les a surnommés les « hypers-supers »

LE HAUT POTENTIEL intellectuel (HPi)

Les adultes à haut potentiel ont été des enfants à haut potentiel (intellectuel quand on ne précise pas) on parle aussi de surdouance.

  • Ce ne sont pas que des enfants qui peuvent attirer l’attention par les effets consécutifs (potentiels) scolaires ou très nombreux autres symptômes difficiles à vivre qu’ils peuvent traverser, ce sont aussi des adultes qui se vivent en décalage, dans leur univers professionnel, personnel, social, relationnel, affectif.
  • Ils sont souvent incrédules lorsque le diagnostic tombe, tout comme leur entourage.
  • Environ un tiers d’entre eux ne traverseront pas de difficultés particulières, du moins professionnellement.
  • Le diagnostic est capital, aussi bien chez l’enfant que chez l’adulte, car, sinon ce potentiel ne va pas se montrer ou s’exercer. Ils rencontrent fréquemment des difficultés scolaires, sont en décalage avec leur potentiel pur, et semblent inadaptés à une vie quotidienne « classique » que ce soit sur le plan professionnel, social, relationnel, personnel affectif…pour aller jusqu’à des échecs de vie ou des chemins de mal-être et de souffrances.

LE HAUT POTENTIEL émotionnel (HPe)

On a distingué jusqu’à huit formes différentes d’intelligence, la plus en vue et la plus étudiée actuellement est celle de l’émotion.

  • Il faut faire une distinction entre l’hypersensibilité et le HPe qui est incomparablement plus sensitif, emphatique et surtout avec le pouvoir de capter les sensations, les émotions de l’autre et de renvoyer instantanément une réponse adaptée à l’interlocuteur. Il est souvent porté sur la lecture.

Haut de page